ecole estienne

RESSOURCES DOCUMENTAIRES

La bibliothèque est ouverte aux étudiants de l’école ainsi qu’aux chercheurs sur rendez-vous.

La bibliothèque de l'école Estienne existe depuis l'ouverture de l'établissement, en 1889. De nombreux legs de bibliophiles et imprimeurs parisiens ont permis la constitution de son fonds originel. Celui-ci est composé d'ouvrages professionnels, manuels techniques sur l'imprimerie et la chaîne graphique en général, la gravure, l'estampe ou la reliure, ainsi que des ouvrages sur l'écriture et le tracé de la lettre.


Certains sont très anciens, comme la Panchrestographie de Jean de Beaugrand (manuel d'écriture destiné au Dauphin, futur Louis XIII, gravé par Firens, en 1604) le Traité des manières de graver d'Abraham Bosse (1701) ou La Science pratique de l'imprimerie de Fertel (1723). Un enrichissement a eu lieu dans les années 1950-1960, lorsque Robert Ranc était proviseur.

Des albums généraux et des catalogues de fonderies de caractères depuis le XVIIIe siècle jusqu'au milieu du XXe siècle, sont venus s'ajouter, au fil du temps. Parmi ceux-ci les Caractères de l'imprimerie, nouvellement gravés Fournier le jeune (1742), des imprimés des Didot, les célèbres Divertissements typographiques de la fonderie Deberny et Peignot (1927-1932) jusqu'aux albums du Studio Hollenstein (dans les années 1970) pour la photocomposition.

La richesse du fonds provient également d'un large recueil d'ouvrages de bibliophilie, qui vont d'une remarquable collection d'incunables à quelques prouesses typographiques des dernières décennies. Cette collection est réservée aux chercheurs et aux étudiants accompagnés par des enseignants.

Pour l'essentiel, la bibliothèque Estienne, a constitué un fonds documentaire parmi les plus importants en France sur les arts graphiques, en effectuant des achats annuels d'ouvrages nouvellement parus et de périodiques consacrés à ces domaines. Ce fonds est, pour partie, en libre accès pour les chercheurs et les étudiants de l'école.






L’effort d’édition a longtemps été l’une des particularités de l’École Estienne.

Certaines publications étaient occasionnelles : cours magistraux, plaquettes scientifiques, documents officiels parmi lesquels cartes et diplômes abondent. Les cahiers de l’Institut professionnel de recherches et d’études des industries graphiques faisaient l’objet d’un travail de caractère régulier mais exceptionnel. D’autres publications étaient annuelles : Cahiers d’Estienne, Typos d’Estienne, Almanach d’Estienne, Inédits d’Estienne.


ecole estienne