ecole estienne

UN'AVVENTURA

Partir sur les traces de Michelangelo dans sa ville natale avec des étudiants en illustration et en communication visuelle qui sondent l’image et ses messages, l’expression graphique en général,c’était acter notre volonté de montrer que le travail de l’artiste peut se comprendre aussi à travers ses influences créatives multiples qui sont partout. Les images se superposent, se rencontrent, la peinture peut se deviner dans un plan, un plan  peut devenir tableau. Les étudiants se sont immergés dans un univers thématique qui questionne l’individu et son rapport au monde, à la société, à l’espace, à la vie ; à la couleur aussi, surtout.
Les travaux réalisés alors, seuls ou en groupe, interrogent la société et ses mutations, mettent en lumière la tension entre la modernité et le poids du passé, examinent la solitude d’êtres perdus dans leur monde, dans leurs sentiments, comme étrangers aux autres et à eux mêmes. Travaux réflexifs mais aussi expérimentations sur différentes matières, différents formats, supports, portés par une envie commune de mêler les expériences artistiques.  
 
Cette activité intellectuelle et conceptuelle donne naissance aujourd’hui à une production riche. Des étudiants en première et deuxième année de DMA illustration et en première année de BTS design graphiques option multimédia ont réalisé des « Trailer » et affiches pour l’exposition Lo Sguardo di Michelangelo. Antonioni e le arti à Ferrare ; un livre, Passeport pour A. ; des dessins et des affiches en sérigraphie. Ces créations artistiques, individuelles ou collectives, explorent les thématiques antonioniennes, ravivées par des esthétiques et des univers plastiques neufs, souvent radicaux, et qui racontent toujours des histoires. Lumineuses, les photos de Michèle Garrec saisissent les déambulations et les silences ; les rencontres et les recherches : l’errance.

unaventura450.jpg

Travailler et s’interroger à plusieurs permet aussi de porter un regard complémentaire sur le graphisme au sens large, sur les choix de communication et sur le fond tant intellectuel qu’émotif.
Si l’inspiration de l’artiste -comme l’exprime Antonioni- doit être ancrée dans son époque pour en donner la quintessence, les travaux exposés montrent aussi que la création est un palimpseste, nourrit d’influences et que le monde des arts est un espace de résonances.

Exposition : 
Du 8 octobre au 7 novembre 2013 de 9H00 à 19H00
Hall de l'École Estienne
18 bd Auguste Blanqui 75013 Paris
ecole estienne